Surdité brusque : quels sont les bons gestes à adopter ?

Vendredi 24 Mars 2017

Surdité brusque : quels sont les bons gestes à adopter ?

Urgence médicale à prendre très au sérieux, elle peut toucher tous les adultes et arrive généralement sur une seule oreille. Elle est caractérisée par une dégradation subite et importante de l’ouïe en moins de trois jours. Les bons gestes à adopter en cas de surdité brusque sont d’aller faire diagnostiquer la pathologie, d’obtenir un bilan médical puis de commencer un traitement rapidement.


Signes d’apparition de la surdité brusque

Les premiers signes d’apparition d’une surdité brusque peuvent être ressentis au niveau de l’audition comme des bruits intenses dans les oreilles comparables à des acouphènes, mais aussi comme une sensation de plénitude auditive, signe de début de la perte de l’audition. D’autres signes extérieurs tels que des vertiges, une sensation de lourdeur, des maux de tête, une paralysie faciale ou des lésions cutanées à l’oreille peuvent arriver.


Cette pathologie peut aussi être favorisée par plusieurs facteurs de risque comme le stress et le surmenage, les troubles circulatoires cochléaires, les otites à répétition, le diabète, les maladies de la colonne vertébrale, les tumeurs, les maladies auto-immunes ou encore par des perturbations au niveau des cellules sensorielles.


Diagnostiquer la maladie par un bilan médical

Une consultation médicale chez un médecin ou chez un spécialiste de l’audition doit être effectuée afin de diagnostiquer et prendre en charge une surdité brusque le plus rapidement possible. Un examen complet permettra en effet de déterminer les causes de la surdité et pourra notamment permettre aux médecins de soigner les cas les moins complexes. Il arrive parfois que les signes de surdité soient dus à la présence d’un bouchon de cérumen ou à la présence d’un corps étranger dans le canal auditif d’une oreille. En le nettoyant, un ORL pourra rétablir l’audition du patient en une seule consultation. Dans d’autres cas, les signes de surdité pourront être traités rapidement lorsqu’ils sont le résultat d’une otite ou encore d’une lésion du tympan causée par l’utilisation trop importante d’un coton-tige.


Obtenir un traitement adapté


La corticothérapie

Thérapie médicamenteuse, la corticothérapie consiste en l’administration de comprimé ou d’injection de cortisone dans l’oreille pendant une durée allant de 7 à 21 jours. Les troubles circulatoires cochléaires comme l’hémorragie, la thrombose, l’embolie ou le spasme de l’artère cochléaire sont reconnus par les spécialistes de l’audition comme les causes les plus probables de la surdité brusque qui perdure. Ils peuvent en effet être améliorés et soignés par la cortisone qui augmente considérablement la circulation sanguine dans la zone touchée.


L’oxygénothérapie hyperbare

Thérapie peu confortable et utilisée seulement dans certains pays, elle consiste à faire inhaler de l’oxygène au patient installé dans une capsule étanche dans laquelle la pression est plus élevée que dans l’atmosphère extérieure. Cette thérapie est basée sur le fait scientifique que la surdité brusque est causée par un manque d’oxygène qui cause les dommages à l’oreille interne.


Les prothèses auditives

Utilisée en cas de forte diminution et de perte de l’audition, une prothèse auditive va être le traitement adapté en cas de surdité brusque qui ne s’est pas estompée. Elle sera prescrite par un ORL et sera livrée et ajustée de façon personnalisée par un audioprothésiste. Dispositif électronique capable de générer et d’amplifier les sons, il améliore presque tous les problèmes auditifs. Aussi, selon vos besoins, il peut être un contour de l’oreille, un dispositif péritympanique, un appareil à port continu, une prothèse intra-auriculaire ou intracanal.


Les recherches sur le traitement de cette pathologie sont actuellement en cours, car aucun de ces traitements ne fait l’unanimité des spécialistes. En effet, la surdité brusque étant largement associée à un rétablissement spontané, il est difficile de révéler le taux de réussite de chaque traitement pour les comparer.


Aimé Masliah

* Les appareils auditifs illustrés sur cette page peuvent ne pas vous convenir. Une évaluation par un audioprothésiste est requise afin de déterminer quel appareil auditif convient à vos besoins