Trouble auditif : les types et degrés de perte auditive

Mercredi 28 Juin 2017

Trouble auditif : les types et degrés de perte auditive

La perte auditive n’est pas la même pour tous: en effet, elle peut ne concerner qu’une oreille ou les deux, affecter l’oreille externe ou interne, et se traduire par différents niveaux de gravité. Qu’on ait de la difficulté à entendre une conversation lointaine clairement, ou qu’on ait besoin d’appareil pour prendre part à une discussion intime, la perte de l’audition constitue bien un handicap auditif qu’il faut savoir identifier pour pouvoir le traiter.


Différents types de perte auditive


Pour pouvoir différencier les différents types de perte auditive, il faut d’abord comprendre les deux fonctions de l’appareil auditif. La première est de transmettre les ondes sonores extérieures, ce qui se fait grâce à l’oreille externe. La seconde fonction est de transformer ces ondes sonores en messages vers le cerveau ce qui se fait à travers l’oreille interne. 


On distingue alors quatre types de perte auditive:


- La surdité de perception (ou neurosensorielle), le type le plus commun, correspondant à un dommage des cellules ciliées de l’oreille interne. Les causes d’un tel dommage sont variées et nombreuses, allant du vieillissement, à l’exposition à des bruits forts, ou encore à certaines maladies, infections, troubles héréditaires, problèmes prénataux, etc. Ce type de surdité est généralement traité en recourant à un appareil auditif, selon son degré de gravité.

- La surdité de transmission, qui touche l’oreille externe et moyenne ainsi que la transmission du son vers l’oreille interne. Celle-ci peut être causée par un tympan percé, un bouchon de cérumen, une infection d’oreille ou encore des facteurs héréditaires. Certains cas peuvent être traités médicalement ou chirurgicalement.

- La surdité mixte combine une surdité de perception et de transmission. Ses caractéristiques associent également celles des deux types de surdité: une incapacité à transmettre des sons vers l’oreille interne, en plus de l’endommagement de l’oreille interne ou du nerf auditif.

- La surdité centrale est le type de perte auditive le plus rare. Elle résulte d’un dommage ou d’une déficience au niveau du système nerveux central, et peut se situer dans les connexions nerveuses du cerveau. 


Une fois que l’on a identifié le type de perte auditive, il reste à déterminer le degré de celle-ci pour compléter le diagnostic.


Différents degrés de perte auditive 


Tous les types de surdité se mesurent durant un examen auditif durant lequel le spécialiste analyse le niveau sonore minimal que son patient perçoit qu’il compare ensuite au seuil d’audition normale. On calcule alors le nombre de décibels perdus par rapport à la moyenne. 


On reconnaît ainsi différents degrés de perte auditive, chacun se caractérisant par une quantité moyenne de décibels perdus et une incapacité à entendre certains sons.


- La perte auditive légère correspondant à une perte de 20 à 40 décibels. Les personnes concernées éprouvent des difficultés à entendre clairement dans des milieux bruyants. Les sons faibles ou moyennement forts sont difficilement perceptibles, comme une conversation à voix basse dans une pièce de théâtre.

- La perte auditive moyenne, correspondant à une perte de 41 à 70 décibels. Ce niveau de surdité ne permet d’entendre que des bruits proches de soi ou assez forts, la compréhension est particulièrement difficile quand il y a des bruits de fond. Une aide auditive est fortement conseillée dès ce stade.

- La perte auditive sévère, équivalente à une perte de 71 à 90 décibels. Ce niveau correspond à une incapacité d’entendre des conversations à voix hautes ou une conversation au téléphone sans aide auditive.

- La perte auditive grave ou profonde, diagnostiquée dès 91 décibels perdus. Il s’agit du degré de perte auditive d’un adulte devenu sourd, pour qui seuls des bruits très forts peuvent être entendus, ou ressentis comme des vibrations.


Aimé Masliah

* Les appareils auditifs illustrés sur cette page peuvent ne pas vous convenir. Une évaluation par un audioprothésiste est requise afin de déterminer quel appareil auditif convient à vos besoins